• Les badges

    Dans leur nation d'origine, les Etats Unis d'Amérique, ils s'appellent des "buttons", bouton en anglais, puisque ses fabriquants se sont inspirés des boutons métalliques qu'ils personnalisaient en les recouvrant de tissu.

    Le procédé industriel était d'usage facile puisque des couturières et même des ménagères disposaient souvent à domicile de petites machines destinées à fabriquer des boutons assortis à leurs vêtements en y employant le même tissu.

    Un revêtement en celluloïd plus solide et permettant des impressions sérigraphiques plus nettes, succéda au textile et l'on obtint ainsi un badge destiné à promouvoir, logos des clubs et des groupes commerciaux ou encore politiques. Dans les années 60 avec l'arrivée sur scène du rock et la montée de nouvelles cultures initiées par la jeunesse comme les mouvements hippies et autres, le badge fut porteur des différentes tendances musicales et socio-politiques et particulièrement du rock, du punk, des mouvements pour la paix etc.

    Leur fabrication plus que jamais aisée et bon marché grâce aux nouvelles technologies, en adéquation avec la possiblité d'afficher discrètement son appartenance à un réseau, une "tribu"  a renouvelé récemment l'intérêt que le public leur portait.  

    « Tattoo henné ou l'art du MehendiPatches »
    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :